Rechercher

Traitement Coronavirus (exemple)


Un cas clinique de Covid-19 traité par Artemisia Annua (Qing Hao), anti-coagulants, antibiotiques et corticoïdes

puis par la formule Da Xuan Wu Tang du Fu Xing Jue

Par Frédéric Breton

Application de l'article 299 du Shanghan Lun dans le traitement de la respiration haute

Il s'agit d'un homme de 61 ans qui a contracté le SRAS-Cov2 15 jours auparavant avec comme symptômes premiers :

- Céphalées ++, fièvre et crainte du froid.

Dans un premier temps, son médecin lui prescrit des tisanes d'Artemisia Annua (Qing Hao)

Au bout de 7 jours, le patient présente détresse respiratoire avec une Stat O2 inférieure à 90.

Traité en urgence, il est hospitalisé à domicile avec un traitement d'anticoagulants, antibiotiques, corticoïde et assistance en oxygène continue.

Au moment de la consultation (télé-consultation), le patient est sous O2 depuis 7 jours avec traitement ATB, ACOD et Corticoïdes. Nous sommes donc 14 jours après le début de la maladie et les symptômes cliniques sont les suivants :

- Stat O2 oscillant entre 90 à 93 (sous oxygène).

- A transpiré durant la semaine précédente

- Plus de fièvre

- Souffle court ++++

- Essoufflement au moindre effort avec respiration haute

- Toux en respirant fort - Plus de glaires

- Douleur dans le dos sur la CV entre les omoplates

- Pas de céphalées (raideur de la nuque et céphalées une semaine auparavant)

- Appétit normal

- Pas de selles depuis 5 jours avec alimentation normale

- Sommeil normal

- Extrémités froides

- Pas de soif

- Pas de douleur de la poitrine

- La langue est pâle, grosse avec un enduit fin légèrement brûlé au foyer inférieur et blanc aux foyers moyens et supérieurs)

Analyse : A la base, il s'agit d'une maladie de la surface (biao) sur le méridien de Taiyang. Lorsque la maladie est à la surface, il convient de traiter avec des produits de saveur piquante ; la purgation à ce stade est une contre-indication. Lorsque la maladie est à la surface, si on traite avec des produits de saveur amère et froide comme l'artémisia annua (Qing Hao), alors inévitablement le facteur pathogène va s'enfoncer à l'interne et atteindre le méridien de Shao Yin au bout de 6 à 7 jours ; dès lors la maladie peut devenir mortelle. Dans cette situation, la prise d'Artémisia est donc une erreur de traitement et une prescription inadaptée ayant favorisé l'aggravation de la maladie. Ainsi au moment de la consultation on peut distinguer une maladie de Shaoyin en s'appuyant sur l'article 299 du Shanghan Lun ("Dans la maladie de Shao Yin, s'il y a respiration haute, alors cela est mortel "少阴病,六七日,息高者,死]" )

On choisit donc de prescrire sur la base de la formule Zhen Wu Tang du Shang Han Lun qui, lorsqu'on ajoute Zhi Gan Cao et Ren Shen, correspond à la formule Da Xuan Wu Tang du Fu Xing Jue.

Da Xuan Wu Tang Jia Jian :

Zhi Shi : 12 grammes

Fu Ling : 9 grammes

Xing Ren : 15 grammes

Sheng Gan Cao : 12 grammes

Pao Fu Zi : 15 grammes

Bai Shao Yao : 12 grammes

Bai Zhu : 12 grammes

Dang Shen : 12 grammes

He Tao Ren : 12 grammes

Huang Qi : 15 grammes

- 10 sachets / 1 sachet par jour / Décoction en 3 prises.

A l'issue de deux jours de traitement, le patient éprouve un grand appétit, il se sent mieux, les selles sont revenues à la normalité, il n'a plus besoin d'apport en oxygène durant la journée mais la conserve encore la nuit ; c'est que le yang se rétablit ; ainsi on peut pronostiquer un rétablissement sous 5 à 7 jours. Un cas clinique de Covid-19 traité par Artemisia Annua (Qing Hao), anti-coagulants, antibiotiques et corticoïdes

puis par la formule Da Xuan Wu Tang du Fu Xing Jue



10 vues0 commentaire