Rechercher

Tout savoir sur la médecine chinoise : une sagesse ancestrale au service de la santé


La médecine traditionnelle chinoise constitue tout un système de santé englobant des théories et des pratiques qui visent à améliorer la santé des hommes en soignant leurs blocages énergétiques et en veillant à l’équilibre du Qi (l’Énergie vitale).

Les premières traces de cette médecine remontent à l’ère primitive : elle compte d’ailleurs parmi les trois grandes médecines traditionnelles avec le galénisme, système médical élaboré au Moyen Âge, et la médecine traditionnelle indienne appelée l’Ayurveda. Holistique, la MTC englobe l’individu dans sa totalité en incluant des dimensions énergétiques, émotionnelles, voire spirituelles.

Constituée de cinq branches, cette médecine ancrée dans la culture chinoise a réussi à se frayer un chemin en Occident grâce à son progrès significatif ainsi qu’à l’efficacité prouvée de ses différentes branches dans le traitement de nombreuses maladies : en 2015, Youyou Tu s’est vu attribuer le prix Nobel de médecine pour ses travaux de recherche largement inspirés par la MTC. En 2020, l’hôpital européen de médecine traditionnelle chinoise a ouvert ses portes à Barcelone en Espagne, un premier pas (très attendu) vers la démocratisation de cette médecine.

Quelles sont les branches de traitement de la MTC et comment sont-elles employées au service de la santé ?


L’acupuncture, l’art de maîtriser les aiguilles pour soigner les maux


Probablement la branche la plus populaire en Occident, l’acupuncture est une technique consistant à utiliser de très fines aiguilles (à usage unique) et à les introduire le long des méridiens afin de stimuler des points précis. Le but étant de défaire les blocages énergétiques et de réguler le flux du Qi. Ainsi, l’acupuncture est une solution face à de nombreux maux : elle améliore la circulation sanguine, soulage les douleurs, apaise l’esprit et peut intervenir en cas de déséquilibres hormonaux.

Depuis 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît l’efficacité de cette technique dans le traitement de nombreuses maladies. En effet, la médecine traditionnelle chinoise considère que la maladie serait le résultat de déséquilibres énergétiques. Ainsi, la stimulation des points d’acupuncture permet de rétablir la circulation du Qi.

Les séances d’acupuncture se présentent parfois comme le dernier recours à un problème qui ne semble pas avoir de solution : en effet, l’acupuncture aide à lutter contre le stress, elle accompagne les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, et soulage les douleurs articulaires, par exemple. Elle peut aussi être employée à titre préventif : elle permet de prévenir la chute des cheveux saisonnière et de booster le système immunitaire. Par ailleurs, l’acupuncture est sans danger sur la santé !!


La pharmacopée chinoise : une alliée santé puissante!


La pharmacopée chinoise étudie l'usage des plantes à des fins thérapeutiques et préventives. Elle répertorie un large panel de plantes (fleurs, feuilles, racines, graines, fruits…) et minéraux pour soigner un grand nombre de pathologies.

Parmi les plantes médicinales phares employées par la médecine chinoise, nous retrouvons des plantes mondialement réputées :

  • Ren shen - le ginseng : surnommée la « racine de la vie », cette plante permet de tonifier le Qi et possède nombreuses vertus sur l’organisme : elle réduit la fatigue, stimule la concentration et renforce l’organisme.

  • Huang qi - l’astragale : elle tonifie le Wei Qi (l’énergie défensive) et est surtout connue pour sa capacité à booster l’immunité.

  • Da zao - les fruits de jujube : on les surnomme « dattes chinoises ». Elles permettent de nourrir le Sang et de calmer le Shen (l’esprit). Elles soulagent les douleurs menstruelles et stimulent la circulation sanguine.

  • La poudre de perle : elle compte parmi les produits phares de la médecine traditionnelle chinoise. Elle est destinée à être utilisée comme complément alimentaire pour améliorer la qualité de la peau et retarder le vieillissement.

  • He shou wu -la renouée à fleurs multiples : plante très appréciée en MTC, He shou wu tonifie le Foie et la Rate afin de renforcer la santé capillaire. Elle est connue pour freiner l’apparition prématurée de cheveux blancs.

De nombreuses études scientifiques confirment les bienfaits des plantes chinoises dans le traitement de nombreuses maladies et, de plus en plus, leur utilisation est encouragée par les grandes organisations de la santé.


La diététique chinoise: apprendre à manger énergétiquement pour une meilleure santé


La diététique chinoise fait référence à un ensemble de règles alimentaires à adopter pour être en bonne santé. Elle se base sur l’harmonie entre le Yin et le Yang dans l’assiette et sur l’aspect énergétique des aliments.

La diététique chinoise classe les aliments selon cinq natures (froide, chaude, fraîche, tiède et neutre). Par exemple, les aliments de nature froide ou fraîche (melon, pastèques, courgettes) refroidissent le corps et sont à favoriser en été. Les aliments de nature chaude (gingembre, curry, agneau) réchauffent le corps et sont à privilégier en hiver.

Elle reconnaît également cinq saveurs fondamentales (acide, amère, douce, piquante et salée) qui possèdent chacune un impact sur l’organisme et sur les organes. A titre d’exemple, la saveur acide influence le Foie et la Vésicule Biliaire et la saveur amère influence le Cœur. Il est à noter que la saveur énergétique n’a pas forcément de rapport avec le goût des aliments. Le choix des couleurs des aliments est également important. Par exemple, la couleur verte est à mettre à l’honneur au printemps tant dis que la couleur noire est à privilégier en hiver.

En somme, en diététique chinoise, il ne suffit pas de manger sainement pour être en bonne santé, une alimentation énergétique et accordée à la saison est de mise.

Par ailleurs, la diététique chinoise prône une alimentation personnalisée selon l’état de santé. En effet, les saveurs et natures possèdent des vertus thérapeutiques. Afin d’illustrer cette idée : la saveur acide est conseillée pour venir à bout des problèmes de transpiration excessive et les saveurs douces et tièdes permettent de soulager la constipation.


Tui Na : le massage traditionnel chinois


Traduit littéralement par pousser (tui - 推) et saisir (na - 拿), le massage Tui Na repose sur la digipuncture, appelée aussi l’acupression, qui consiste à la stimulation de points d’acupuncture par le toucher.

Comme l’acupuncture, le massage Tui Na a pour but de débloquer le Qi afin de soulager les maux. Son recours peut être utile en cas de maux de têtes, de digestion difficile, de rétention d'eau ou encore de manque d'énergie. Des études ont démontré que ce massage permet notamment de soulager efficacement les douleurs du bas de dos.


Le massage Tui Na agit aussi sur le Shen (l’Esprit). En effet, il apporte la relaxation au corps et procure un profond sentiment de bien-être.


La gymnastique énergétique chinoise : le Qi Gong


Enfin, la médecine traditionnelle chinoise accorde depuis des siècles une grande importance à l’activité physique, c’est pourquoi les gymnastiques énergétiques comptent parmi ses cinq branches.

En effet, le Tai Chi est un art martial qui met tout le corps en action. Le Qi Gong est plus spécialisé, plus médical puisque certaines postures ont pour but de renforcer des organes bien précis. On conseille par exemple de pratiquer le mouvement « Le dragon vert sort ses griffes » au printemps puisqu’il permet de tonifier le Foie, organe de la saison.

Quoi qu’il en soit, ces gymnastiques énergétiques ont toutes deux pour objectif de faire circuler le Qi : elles chassent le stress, cultivent l’harmonie intérieure et améliorent la souplesse.



« L’être humain naît de la Terre, la vie naît du Ciel. L’énergie du Ciel et de la Terre se réunissent et la vie vient à l’Homme » Le Classique de l’interne de l’Empereur Jaune (Huang Di Nei Jing)

Si la MTC obtient progressivement l’attention qu’elle mérite (en Occident, de plus en plus de personnes décident de se tourner vers les médecines douces et les alternatives naturelles), c’est grâce à son approche holistique et sa conception précise de l’être humain, un être vivant au rythme de la nature qui l’environne.

14 vues0 commentaire