Rechercher

Le Yin et le Yang : les forces créatrices



Contrairement à ce qui est pensé en Occident, le Yin et le Yang ne sont pas qu’une simple représentation du bien et du mal ; il s’agit de deux forces opposées et complémentaires qui régissent notre vie.

D’après la Médecine Traditionnelle Chinoise, notre santé dépend de l’équilibre de ces deux forces. Quand l’équilibre est rompu, la maladie apparaît. Le concept du Yin et du Yang est donc un pilier fondamental de la médecine traditionnelle chinoise.


L’histoire du Yin et du Yang



« Un mouvement ; deux forces qui s’unissent et se combattent »


En énergétique chinoise, le Yin et le Yang sont directement liés à tous les autres grands préceptes de la MTC, notamment le Qi (l’énergie vitale), et sont au cœur de toutes les transformations sur Terre. Cependant, ce ne sont ni des énergies, ni des substances, ni des éléments mythiques ou ésotériques.

À l’origine, le Yang désignait la partie ensoleillée d’une colline et le Yin, le versant ombragé de celle-ci. Ils désignent tous les deux, une facette différente de la réalité. Sur le schéma que nous connaissons tous, le Yin est la partie sombre. Au sein de celle-ci, un petit point blanc est visible, il s'agit de l’énergie du Yang au cœur du Yin. À l’opposé, le Yang, de couleur blanche contient un petit point noir qui est son embryon de Yin. Les deux prouvent, que dans l’univers comme dans la vie, rien n’est jamais absolu.




« Le Ciel est une accumulation de Yang, la Terre une accumulation de Yin. Les 10 000 êtres vivent entre le Ciel qui les couvre et la Terre qui les supporte. »


Depuis toujours, nous percevons le Yin et le Yang comme deux forces opposées, et c’est effectivement le cas. Néanmoins, lorsque nous creusons un peu plus ce concept, nous nous apercevons également qu’elles sont complémentaires. Le Yin ne peut pas vivre sans le Yang et inversement. Ensemble, le Yin et le Yang forment une force supplémentaire, et les trois sont régies par l’énergie vitale ultime : le Qi.


Des forces opposées




Le Yin est la force douce. Sa couleur noire rappelle l’obscurité et la nuit. C’est une force caractérisée par la sagesse et la passivité. Elle est associée au calme, à l’Eau, au froid et à l’hiver. De plus, liée à la femme, cette force douce renvoie ainsi à la force féminine. Quant au Yang, il est considéré comme la force motrice. Sa couleur blanche renvoie à la lumière et au jour. C’est une force caractérisée par l’activité. Liée à l’homme, elle fait référence à la force masculine. De plus, elle est en lien avec le dynamisme, la chaleur, le Feu, à la chaleur et l’été. (Ci-dessous le Tableau comparatif du Yin et du Yang)






Des forces complémentaires


« Le Yin et le Yang s’unirent et c’est ainsi que naquirent les 10.000 êtres. » - Huainan Zi, III


Le Yin et le Yang sont deux forces qui varient constamment et naturellement au sein de notre vie. Si bien que le matin peut être propice à une activité Yin, comme lire un livre, et l’après-midi par des travaux et du jardinage, donc plutôt Yang.

Selon la MTC, cet équilibre est primordial pour garder une santé harmonieuse et stable. Notre activité vitale dépend entièrement de ces deux contraires. C’est lorsqu’un déséquilibre survient entre les deux forces que nous tombons malade. Enfin, lorsque le Yin et le Yang se séparent, nous mourons.


Le Yin et le Yang se transforment


Le Yin et le Yang sont importants pour notre croissance, notre développement et notre transformation. Comme vu précédemment, ils sont liés à différents organes, et par conséquent, les deux sont nécessaires pour la transformation des énergies dans le corps. Si l’on reprend le schéma de la colline, on s’apercevra que le soleil qui se déplace au cours de la journée finira par se retrouver de l’autre côté à la fin de celle-ci. La partie ombragée deviendra ensoleillée et ainsi, progressivement, le Yin laissera place au Yang et inversement.


Taijitu le « Faîte suprême » : Symbole du pouvoir ultime






Sur ce schéma du symbole taoïste, on perçoit tout en haut le Yang à son apogée régit par trois lignes continues. Tout en bas, le Yin à son apogée est caractérisé par trois lignes en pointillés. Au fur et à mesure, les lignes continues deviennent des pointillés et inversement.

Pour illustrer ce phénomène de transformation, grâce à notre Yang nous travaillons la terre et plantons des graines. Grâce à l’eau qui est Yin, et le soleil qui est Yang, les graines vont pousser. Lorsque les graines sont ouvertes, elles se transformeront en une nouvelle matière Yin, les aliments froids. En utilisant l’eau et le feu, la manière de préparer et cuire les aliments représente également une combinaison Yin-Yang.


Le Yin et le Yang en saisons





Comme vu précédemment, le Yin et le Yang sont liés au mouvement. Ainsi, le changement de saison est aussi caractérisé par ces deux forces. Le Yin du Yin se situe en hiver et le Yang du Yang en été. Malgré cela, une saison n’est jamais complètement Yin ou Yang : il y a du soleil en hiver comme il peut faire froid et pluvieux en été.

Hiver : Mouvement de la croissance du Yin tout au long de la saison jusqu’à atteindre son apogée. Progressivement, le Yin tend à se transformer et lorsque la manifestation Yang atteint son niveau le plus bas, tout se prépare pour renaître, pour que le jour se lève, pour un nouveau printemps.

Printemps : Mouvement de la croissance du Yang pour sortir de la torpeur hivernale Yin. Il faut s'activer, mais il ne faut quand même pas trop en faire. La montée du Yang est puissante mais progressive. Trop d'activités épuisent l'énergie du Foie et le Cœur aurait un mauvais appui, c'est pourquoi la marche représente une activité idéale.

Été : L'été poursuit et parachève le mouvement Yang lancé par le printemps. La croissance s'accélère, jusqu'à pleine maturité : on est dans ce qu’on appelle le Yang du Yang.

Automne : Le Yin s'installe progressivement tandis que le Yang décline. On doit continuer à se lever tôt et il est bon également de se coucher plus tôt.


Le Yin et le Yang dans le traitement des maladies




En médecine traditionnelle chinoise, la compréhension du mouvement Yin-Yang est essentielle afin de bien comprendre les mouvements dans le corps du patient.

Lors d’un diagnostic on peut évoquer par exemple, une insuffisance de Yang, ou excès de Yin. Inversement, on peut aussi apercevoir chez un patient un excès de Yang et une insuffisance de Yin. En règle générale, le déséquilibre de départ est plutôt de l’ordre du manque, du vide d’énergie, mais les symptômes se manifestent par l’excès et la plénitude que ce vide a engendrée. Les deux pronostics se manifestent comme cela dans l’organisme :

L’insuffisance de Yin / excès de Yang se caractérise par des sensations de chaleur, la sécheresse dans le corps, la transpiration, la soif et le désir de boissons froides et elle peut entraîner des syndromes tels que la fièvre, le teint rouge, la constipation, un pouls rapide et fort.

L’insuffisance de Yang / excès de Yin se caractérise par une sensation de froid, des œdèmes, de la fatigue et peut entraîner des syndromes tels que le teint pâle, une digestion difficile (diarrhées), un pouls lent et faible.

À titre d’exemple, le dysfonctionnement de la thyroïde, provient soit d’un excès de Yin : hypothyroïdie (frilosité, fatigue, ralentissement du métabolisme) soit d’un excès de Yang : hyperthyroïdie (accélération du rythme cardiaque, agitation, insomnie). Le praticien propose alors plusieurs solutions afin de rééquilibrer les forces telles que les séances d’acupuncture, la pratique du Qi Gong, ou encore les recommandations de la diététique chinoise.

En diététique chinoise, les aliments sont classés selon leurs natures et leurs saveurs. Selon votre métabolisme mais aussi selon la saison, des aliments spécifiques vous seront recommandés pour être en bonne santé. Pour cela, la MTC associe :

  • Chaud et Tiède avec le Yang

  • Frais et Froid avec le Yin

  • Doux et Piquant avec le Yang

  • Acide, Amer et Salé avec le Yin




Indissociables, le Yin et le Yang sont comme deux facettes d’une médaille. Ce sont deux forces constamment en mouvement, qui tendent l’une vers l’autre. Le Yin est un Yang à en devenir, et inversement. Malgré tout, rien n’est jamais totalement Yin ni totalement Yang, et dans l’univers comme sur la Terre, nous avons besoin d’un parfait mélange des deux afin que l’harmonie soit totale.

8 vues0 commentaire